Fin de parcours pour le satellite Megha-Tropiques

Après plus de 10 ans d’observations, le satellite franco-indien est décommissionné et désorbité le 7 mars dernier. Lancé le 12 octobre 2011 par le lanceur indien PSLV C18, dans le cadre d’une collaboration entre l’ISRO et l’agence spatiale française CNES cette mission avait pour but de mener des études sur le climat et les conditions météorologiques tropicales.

En effet, Megha-Tropiques est destinée à étudier les systèmes convectifs de l’atmosphère et plus particulièrement l’analyse du cycle de l’eau au travers du transport et de la distribution de la vapeur d’eau, du cycle de vie des systèmes convectifs et des échanges d’énergie dans la ceinture équatoriale. Les zones tropicales sont celles où apparaissent les échanges d’énergie les plus importants : échanges radiatifs, échanges de chaleur latente, transport de constituants et d’énergie au travers de processus dynamiques. L’enjeu est donc d’accroître la connaissance des processus hydrologiques et énergétiques des zones tropicales et leur influence sur la circulation mondiale de l’atmosphère, celle des océans et des variations climatiques.

Grâce à son orbite circulaire inclinée de 20° par rapport à l’équateur qui permet des observations multiples dans les régions tropicales, Megha-Tropiques est un satellite unique pour la recherche sur le climat et pour aider les scientifiques à affiner les modèles de prédiction.

Depuis 2018, un problème technique perturbait l’enregistrement des données dans la mémoire de masse du satellite mais les scientifiques parvenaient néanmoins à obtenir des données alors que la durée initiale de mission du satellite était de trois ans.

AERIS gère et distribue les produits de Niveau 1 et Niveau 2 de Megha-Tropiques ainsi que les données des instruments MADRAS, SAPHIR et SCARAB. Le traitement de Niveau 1 est réalisé par l’ISRO et les données sont transmises en temps peu différé à notre centre de données et de services ICARE via une ligne dédiée. Ils sont disponibles par segment d’acquisition ou par orbite complète et dans leur géométrie brute ou rééchantillonnés dans une grille commune à tous les instruments. Le traitement scientifique des produits de Niveau 2 est réalisé par ICARE. Les produits sont archivés et distribués par ICARE. De plus, ICARE réalise le produit TAPEER (Tropical Amount of Rainfall with Estimation of ERors) qui est un produit de niveau 4 combinant les données de SAPHIR avec celles d’autres instruments micro-ondes de la constellation GPM et avec des données de la couronne des satellites géostationnaires météorologiques.

Plus d'actualités

Lancement du satellite EarthCare

La mission EarthCare est la mission la plus complexe de toutes les missions Earth Explorer de l’ESA (Agence Spatiale Européenne). Son objectif est de quantifier et réduire l’incertitude sur le […]

Nouveau produit sur les occurrences mensuelles par type de nuage développé par AERIS/ICARE

Dans le cadre de la préparation de la mission spatiale CNES/ISA C3IEL (Cluster for Cloud evolution, Climate and Lightning), le besoin a été exprimé de pouvoir identifier les zones ayant […]

Nouveau produit GEORING sur la couverture nuageuse

Grâce aux capacités spatiales et spectrales des récents capteurs géostationnaires, la possibilité de combiner les observations géostationnaires de plusieurs satellites opérationnels pour créer ce que l’on appelle le GEORING suscite […]

Rechercher