Banques de données et données de laboratoires

ECCAD

ECCAD a pour but de fournir aux scientifiques et décideurs des jeux de données d'émissions de surfaces de composés chimiques et des données auxiliaires nécessaires à l'estimation et quantification des émissions. Depuis 2011 ECCAD est la base de données du projet GEIA (Global Emission InitiAtive) comprenant une communauté de plus de 2700 utilisateurs répartis dans 900 organismes.

EUROCHAMP-2020

L'objectif d'EUROCHAMP-2020 est d'intégrer l'ensemble des chambres de simulation atmosphériques européennes dans une infrastructure de classe internationale dans un cadre recherche et innovation. Le projet a pour but de fournir les produits des chambres aussi bien que les protocoles de génération et d'analyse des données.

GEISA

L’objectif de la banque de données GEISA (Gestion et Étude des Informations Spectroscopiques Atmosphériques), initiée au LMD depuis plus de 40 ans, est d’archiver les paramètres spectroscopiques requis pour la description du transfert radiatif dans les atmosphères terrestre et planétaires. GEISA est maintenue, mise à jour et validée régulièrement sur la base de recherches théoriques et expérimentales effectuées dans des laboratoires français ou étrangers (Chédin et al. (1982), Husson et al. (1992), Jacquinet-Husson et al. (1999, 2005, 2008, 2011, 2016), Armante et al (2016).

BAOBAB

BAOBAB/AMMA est un programme international qui étudie la mousson ouest-africaine, sa variabilité et ses liens avec les aspects socio-économiques. Ses objectifs c'est d'améliorer notre compréhension de la mousson de son impact sur l’environnement physique, chimique et biologique à l’échelle régionale et mondiale, fournir les connaissances scientifiques de base qui permettront d’établir les liens entre la variabilité climatique et les problèmes de santé, de ressources en eau et de sécurité alimentaire ainsi que de définir des stratégies de surveillance appropriées.

MISTRALS

Le programme MISTRALS, lancé pour 10 ans en 2010, a pour objectif principal de fédérer les recherches scientifiques françaises et de renforcer les collaborations internationales en Méditerranée. MISTRALS est coordonné par le CNRS et implique de nombreux organismes de recherche qui participent à son pilotage. Grâce à la collaboration avec MedECC, les résultats des recherches sont transformées en concepts et données accessibles aux décideurs, acteurs territoriaux et gestionnaires pour les aider à répondre aux enjeux sociétaux, environnementaux et économiques pour un développement durable des pays et des populations partageant l’aire méditerranéenne.

IUPAC

La structure du projet IUPAC est basée sur la constitution de groupes de travail permettant la mise en oeuvre des objectifs du projet mais aussi promouvant la communication entre les scientifiques internationaux impliqués dans les sciences chimiques. AERIS gère le site Web d'un de ces groupes de travail nommé : Groupe de travail sur l'évaluation des données atmosphériques de cinétique chimie. Les membres de ce groupe travaillent en étroite collaboration avec le Master Chemical Mechanism (MCM) géré par l'équipe de l'Université de Leeds, et avec AERIS concernant le site web.

Rechercher