FAIR EASE : des services pour l’observation de la Terre

Le projet européen FAIR-EASE qui vient d’être sélectionné fait partie du programme HORIZON INFRA 2021 EOSC. Ce projet vise à implémenter des services distribués et intégrés pour l’observation et la modélisation du système terrestre, de l’environnement et de la biodiversité en collaboration avec les communautés d’utilisateurs, l’European Open Science Cloud (EOSC) et les infrastructures de recherche.

 Le projet permettra d’implémenter un service FAIR-EASE de découverte et d’accès aux données, en s’appuyant sur des services existants pré-opérationnels, afin de fournir aux utilisateurs un outil facile et FAIR pour la découverte et l’accès à des ensembles de données environnementales multidisciplinaires. Il propose également la mise en place d’un laboratoire d’analyse de la Terre FAIR-EASE avec une connectivité EOSC supportant, par le biais d’interfaces web, des outils de traitement prédéfinis et des services de visualisation de données à la demande pour l’analyse et le traitement à distance de données hétérogènes. Enfin, le projet FAIR-EASE développera un certain nombre de projets pilotes multidisciplinaires pour valider et démontrer les capacités du service FAIR-EASE à soutenir la science ouverte. Ces projets pilotes sont regroupés dans 3 thématiques : « la dynamique de la Terre et l’environnement » (divisé en 3 sous-groupes : « dynamique des eaux côtières », « planification et gestion des zones critiques de la Terre » et « observation spatiale des volcans »), « les atouts biogéochimiques environnementaux » et enfin « l’observation de la biodiversité ».

C’est dans la thématique d’« Observation spatiale des volcans » qu’intervient AERIS : en effet, le centre de données et de services AERIS/ICARE a développé la plateforme VOLCPLUME qui permet un couplage de données satellites, de réseaux sol et de modèles pour analyser l’impact des volcans sur la composition de l’atmosphère. Dans le cadre de FAIR-EASE cette plateforme sera étendue pour intégrer d’autres données issues du pôle Terre Solide (FORM@TER) telles que les données de géodésie ou de l’imagerie haute résolution permettant d’étudier les déformations de terrain. L’un des enjeux est notamment d’intégrer les données Copernicus (InSAR de Sentinel-1, Imagerie de Sentinel-2) à la plateforme existante. Une belle collaboration en perspective !

L’éruption volcanique sur les îles TONGA vue par la plateforme VOLCPLUME
L’éruption volcanique sur les îles TONGA vue par le satellite géostationnaire HIMAWARI

logo du projet

Plus d'actualités

Highlight

Les équipes d’AERIS de nouveau réunies!

Du 9 au 11 mai dernier a eu lieu la première Assemblée Générale d’AERIS post Covid à Avignon. Des retrouvailles pour certains et une découverte d’AERIS pour d’autres, cette Assemblée Générale a été marquée par une bonne cohésion d’équipe et par des temps de partages. Au programme : des présentation du contexte d’AERIS et des […]

17.05.2022

Highlight

Le site IUPAC fait peau neuve!

IUPAC (International Union of Pure and Applied Chemistry) est l’autorité mondiale en matière de nomenclature et de terminologie chimiques, y compris la désignation des nouveaux éléments du tableau périodique, de méthodes de mesure normalisées, de poids atomiques et de nombreuses autres données évaluées de manière critique. L’objectif de IUPAC est d’unir une communauté chimique mondiale […]

25.03.2022

Highlight

L’éruption volcanique sur les îles Tonga vue par les satellites géostationnaires

Le 14 janvier dernier, le volcan sous-marin Tonga-Hunga Ha’apai s’est réveillé et a provoqué un tsunami. Il a notamment inondé des côtes du Japon, des États-Unis et tué deux personnes au Pérou. L’éruption a duré huit minutes et était si forte qu’elle a été notamment entendue « comme un bruit de tonnerre lointain » sur les îles […]

24.01.2022

Rechercher