BAOBAB

BAOBAB (Base Afrique de l'Ouest Beyond AMMA Base)
Site webAccès aux données

BAOBAB/AMMA est un programme international qui étudie la mousson ouest-africaine, sa variabilité et ses liens avec les aspects socio-économiques. Ses objectifs c’est d’améliorer notre compréhension de la mousson de son impact sur l’environnement physique, chimique et biologique à l’échelle régionale et mondiale, fournir les connaissances scientifiques de base qui permettront d’établir les liens entre la variabilité climatique et les problèmes de santé, de ressources en eau et de sécurité alimentaire ainsi que de définir des stratégies de surveillance appropriées.

Le Projet

AMMA (Analyses Multidisciplinaires de la Mousson Africaine) est un programme international qui étudie la mousson ouest-africaine, sa variabilité et ses liens avec les aspects socio-économiques.

Les objectifs du projet AMMA :

  • Améliorer notre compréhension de la mousson d’Afrique de l’ouest et de son impact sur l’environnement physique, chimique et biologique à l’échelle régionale et mondiale.
  • Fournir les connaissances scientifiques de base qui permettront d’établir les liens entre la variabilité climatique et les problèmes de santé, de ressources en eau et de sécurité alimentaire ainsi que de définir des stratégies de surveillance appropriées.
  • Veiller à ce que cette recherche multidisciplinaire réalisée au sein d’AMMA bénéficie aux activités de prévision et de prise de décision.

Observations

La période d’observations à long terme (LOP) consiste en observations de deux types :

  • des observations historiques pour étudier la variabilité interannuel-à-décadaire
  • des observations à long terme supplémentaires (2002-2010) afin de documenter et d’analyser la variabilité interannuelle de la MOA.

Les observations LOP sont conduites depuis 3 meso-sites principaux, avec les observations renforcées des précipitations, l’hydrologie, les conditions de surface et de sous-surface :

  • le bassin versant d’Ouémé au Soudan (précipitations fréquentes de pluie en été et végétation luxuriante)
  • la région de Niamey au Sahel (plus intense mais moins de précipitations en été, semi-aride)
  • le site du Mali au nord du Sahel (semi-aride et plus sec que le site de Niamey). Ces contrastes sont liés aux forts gradients méridionaux dans les conditions de surface qui caractérisent la région et la dynamique de mousson associée qui influence l’ampleur des précipitations de le MOA vers les pôles.

Afin d’évaluer la variabilité interannuelle et saisonnière, six croisières EGEE sont programmées dans le Golfe de Guinée, avec deux croisières par année prévues entre 2005 et 2007.

La période d’observations renforcées (EOP) fait le lien entre la LOP et la SOP. Son objectif est de fournir, entre 2005 et 2007, des données sur la variabilité des composantes clé du système climatique régional. L’année 2006 sera celle du renforcement du dispositif d’observations sur certaines zones afin de mieux cerner la dynamique de la mousson et la formation des précipitations.

3 principales sortes d’observations :

  • Atmosphériques : radiosondages supplémentaires en Afrique de l’Ouest, nouvelles mesures de courant de surface, observations au sol et par télédétection (radars, profilers)
  • De surface : mesures hydrologiques et de la végétation au Niger et au Bénin notamment, afin de caractériser la structure des sytèmes orageux et la répartition des précipitations, sondage de la structure de l’atmosphère, mesures du rayonnement, des propriétés des nuages et des paramètres météorologiques de surface.
  • Océaniques : en plus de ce déploiement sur le continent, les mesures océaniques du flux atmosphérique sont faites depuis un navire de recherche dans le golf de Guinée au cours de deux croisières annuelles, une en juin et une en septembre de chaque année de la EOP.

Les périodes d’observation spéciales (SOP) se concentrent sur les observations détaillées des processus et des systèmes spécifiques de temps à différentes étapes clés de la saison des pluies au cours de trois périodes en 2006.

  • le déclenchement de la mousson (15 mai-30 juin)
  • le maximum de la mousson (1 juill-14 août)
  • le retrait de la mousson (15 août-15 sept)

Les mesures fournies pendant les SOP, combinées avec celles établies pendant les LOP et EOP, proposent à la communauté internationale un ensemble inestimable d’observations pour étudier les interactions et les processus d’échelle multiple qui déterminent la nature de la Mousson Ouest Africaine et de sa variabilité.

Base de données

La base de données AMMA contient des mesures in situ sur l’Afrique de l’Ouest et le golfe de Guinée, ainsi que des produits satellites et des sorties de modèles.

Accès aux données

Liens de téléchargement Http:

http://baobab.sedoo.fr

Galerie

Quicklook
Quicklook

Contacts

Point de contact

Baobab database

baobab-contact@sedoo.fr

tag Tags

Offres de services :catalogue

Rechercher